PIERREM DIGITAL ARTIST

Logo Pierrem Digital Art

Les infos

Qui suis-je ?

Les bals, le champagne, les tenues chics, le paraître… c’est pas trop moi… Je suis plutôt le résultat des fêtes punks des années 90 : amphétamines, Bukowski et térébenthine… Je suis un créatif hybride, entre culture geek, littéraire et beaux-arts.

Autoportrait de Pierre-Emmanuel Wolga - Pierrem Digital Art
Autoportrait de Pierre-Emmanuel Wolga - Pierrem Digital Art
Autoportrait de Pierre-Emmanuel Wolga - Pierrem Digital Art
Autoportrait de Pierre-Emmanuel Wolga - Pierrem Digital Art
Autoportrait de Pierre-Emmanuel Wolga - Pierrem Digital Art
Autoportrait de Pierre-Emmanuel Wolga - Pierrem Digital Art
Autoportrait de Pierre-Emmanuel Wolga - Pierrem Digital Art
Autoportrait de Pierre-Emmanuel Wolga - Pierrem Digital Art

Parcours d'un créatif

Je me souviens … je devais avoir 7 ou 8 ans, je m’ennuyais terriblement. J’ai longuement réfléchi et je me suis demandé ce que j’aimais vraiment. J’ai alors pris une feuille, de la peinture, et je suis devenu artiste. Pour la première fois, je prenais conscience que je réalisais une œuvre, non pas pour passer le temps ou par simple divertissement. J’avais décidé d’investir mon temps pour la réalisation de quelque chose qui me dépassait totalement, d’une grande inutilité mais tout autant indispensable. L’art est un cas de force majeure, il est impérieusement irrésistible. J’ai toujours cette peinture.

J’ai toujours emprunté les chemins de cœur et la voie de l’artiste maudit m’ouvrait grand ses bras. Je pris cependant une autre direction. Vous vous souvenez des pubs au cinéma (à la manière d’Octave Parango dans 99fr) ? J’ai choisi naturellement de faire mes études dans le dessin publicitaire.

En 2007 je me suis inscrit à la Maison des Artistes en tant qu’artiste auteur. Avec l’infographie comme métier de cœur. J’ai longtemps travaillé dans les milieux artistiques et associatifs. Création graphique, body painting, performance, défilé, expo, photo, vidéo… J’ai participé à tant de manifestations artistiques qu’il m’est impossible de dissocier ma vie personnelle de ma vie professionnelle.

Première peinture enfant style africain

Mon art : le photopainting

Peindre avec ses photos via l’outil informatique. Pour faire simple, la banque de photos remplace les pots de peinture, la souris les pinceaux. Les possibilités créatives sont absolues et infinies, de la même manière que sur une toile vierge avec de la peinture.

Au début était le pixel, mon art et les puristes …

Photoshop 3.0 est la version de ce merveilleux logiciel quand je l’ai découvert. Une rencontre avec un outil incroyable, une évidence artistique. Dès mon premier filtre tourbillon je compris que les possibilités créatives de cet outil allaient combler toutes mes lacunes et mes envies créatives en art plastique.

Cependant, à l’époque, j’ai été confronté à de nombreux artistes dans le domaine de la photographie qui ne reconnaissaient pas du tout cette manière de créer. C’était pour la plupart des photographes argentiques dit « des puristes » qui avaient des avis tranchés et péremptoires sur la question. Pour d’autres il fallait que l’illusion soit parfaite, que le montage ne se voit pas, et encore pour d’autres, les effets visuels liés au rendu informatique étaient un frein dans leur définition d’œuvre artistique. J’ai rencontré tant de personnes et même une administration, la Maison des Artistes pour ne pas la nommer qui ne reconnaissait pas le photomontage comme art. Pourtant, je sentais bien au fond de moi que j’étais un artiste à part entière et que je façonnais des œuvres de l’esprit qui répondait avec exactitude aux démarches artistiques classiques.

Les goûts et les couleurs sont discutables. Que nous plaisions ou pas, l’envie créative est sans appel, elle ne triche pas, elle est authentique et identifiable par l’empreinte de son auteur. Que la création soit fidèle à la réalité ou qu’elle soit totalement fantastique ou abstraite ou différente à tout ce que l’on peut connaître, si l’artiste peut revendiquer ses droits d’auteurs à chaque étape de sa création, elle sera inéluctablement le résultat de sa volonté et répondra fatalement à la définition d’œuvre d’art.

Photopainting ou Digital Art ?

Depuis les années 2000 je pratique ce que la plupart des gens appelle le « Digital Art ». Pour ma part, quelque part entre 2007 et 2010, je savais que le terme Digital Art, qui sous entends aussi bien le photo montage que la 3d et le prompt art à présent, ne convenait pas exactement à mon activité artistique. Dans le même temps, comme je subissais de nombreuses et terribles épreuves de reconnaissance artistique, il me fallait absolument « réinventer » cet art pour me l’approprier. En premier je me devais de lui trouver un nom puisque personne dans mes recherches ne parvenait à le nommer autrement que par Digital Art ou photo-montage ou photo-manipulation. C’est ainsi que j’ai inventé le terme « photo-painting ». Par la suite, j’ai trouvé ce terme utilisé bien avant moi chez d’autres artistes ce qui m’avait conforté dans mon choix.

À la base de mon art se trouve la peinture et le dessin. Avec le photopainting, les dossiers de photos remplacent les pots d’acryliques, la souris les pinceaux. Je compose mes créations photographiques avec une multitude de photos, je peins avec leurs couleurs, leurs densités, leurs lumières, leurs textures… J’attaque mes créations photographiques comme mes peintures, mon élan artistique est identique : je déborde, je racle, je déchire, j’écrase … Je raccommode.

Effectivement le terme Digital Art était pour moi imparfait. Je compose mes créations avec essentiellement des photographies qui font partie de ma banque d’images personnelle. Toutes les photos que je travaille, proviennent de mon reflex numérique. C’est mon unique matière première.

Bien évidemment le terme Digital Art fonctionne très bien pour l’ensemble des disciplines que je pratique. C’est pourquoi je l’ai intégré dans mon nom d’artiste : Pierrem – Digital Artist, car il parle en général de tout ce que je peux faire en matière artistique : de la photographie à la création pure numérique, de la vidéo au motion design, etc. Le terme Digital Art comprend toutes les disciplines artistiques faites avec l’outil informatique. Le photopainting fait partie de ces disciplines.

Processus de création en photopainting
Processus de création en photopainting

La création en photopainting

Tout commence avec la rencontre des modèles. Les idées volent et fusionnent dans ma tête, je suis l’inspiration. Je construis souvent sur l’instant. La séance photo me permet surtout de créer une base de données, de créer les couleurs. Ensuite vient la création pure et dure avec le logiciel Photoshop. J’utilise ma matière première, je compose, je déstructure, j’invente, je crée.

Création en photopainting, photo avant après
Création en photopainting, photo avant après

Digital Art et Intelligences Artificielles

Voici la définition du terme photopainting par la grande éminence grise ChatGPT.

« – Le terme “photopainting” fait référence à une technique artistique où des photographies sont utilisées comme base pour créer une œuvre d’art qui ressemble davantage à une peinture qu’à une photographie traditionnelle. Cette approche combine des éléments de la photographie et de la peinture pour produire une image qui transcende les limites de ces deux médiums.

Dans le processus de photopainting, l’artiste peut appliquer divers effets, filtres, textures et manipulations numériques pour transformer la photographie de base en une composition visuellement intéressante et artistique. Cela peut inclure l’ajout de couleurs, la modification des contours, l’application de techniques de peinture virtuelle, et d’autres manipulations créatives.

L’utilisation de logiciels de retouche d’image avancés, tels que Adobe Photoshop, Corel Painter, ou d’autres outils similaires, est souvent associée à la pratique du photopainting. Les artistes peuvent ainsi expérimenter et exprimer leur créativité en fusionnant les aspects réalistes de la photographie avec les possibilités infinies de la création artistique numérique. »

Texte généré par ChatGPT (Mise à jour le 09 janvier 2024)

Utilisation des Intelligences Artificielles

Il est d’une extrême importance de préciser que je n’ai jamais utilisé une IA génératrice d’images pour créer mes œuvres, et je ne le ferais jamais. Je suis un artiste qui peut revendiquer ses droits d’auteurs sur l’intégralité de la création artistique, de la matière première jusqu’au rendu final.

Si je n’utilise pas d’IA, je ne suis pas contre les artistes qui le font, chacun doit pouvoir s’exprimer avec les outils de son choix. Cependant j’avance l’idée qu’il faut nourrir les artistes, pas les algorithmes. Je reprends ici le message du très grand magazine d’art Beautiful Bizzare Magazine : “feed the artist, not the algorithm”

« En tant que champion des arts visuels, Beautiful Bizarre Magazine a pris la décision de ne pas soutenir l’art de l’IA. Nous avons beaucoup lu sur ce sujet et avons écouté les opinions de nombreux artistes à ce sujet. Nous pensons avoir pris la bonne décision pour soutenir notre communauté. AI Art prend les emplois d’artistes, de designers et d’illustrateurs humains et utilise leur travail sans leur consentement ni compensation pour créer ce qu’il appelle une « nouvelle œuvre ». Cela dévalorise également les années de pratique, la vision unique, les compétences et l’expérience pour lesquelles les artistes humains travaillent dur. »

Feed the artist, not the algorithm. Say no to AI generated art

Un prompt artist qui utilise par définition des IA, ne peut en aucun cas revendiquer ses droits d’auteurs sur l’intégralité de son œuvre. C’est un souci majeur actuellement qui suscite de nombreux débats. Je suis d’ailleurs tout ouvert à la discussion.

Expositions

J’ai exposé dans de très nombreux endroits : centres associatifs, défilés, centres culturels, manifestations artistiques, festivals, bars, restaurants, et bien sûr dans de nombreuses galeries à Grenoble, mais aussi à Courchevel, à Paris et à Miami Beach.

Publications

Publications de créations photographiques dans le magazine PHOTO à l’occasion de son concours international annuel. Je n’ai plus tenté ma chance depuis ma dernière parution.
n°486 – Janvier/février 2012 – page 96
n°476 – Janvier/février 2011 – page 100
n°456 – Janvier/février 2009 – page 78
n°446 – Janvier/février 2008 – page 85
n°426 – Janvier/février 2006 – page 95
n°406 – Janvier/février 2004 – page 95

Publication dans le magazine PHOTO
Publication dans le magazine PHOTO
Publication dans le magazine PHOTO
Publication dans le magazine PHOTO
Publication dans le magazine PHOTO
Publication dans le magazine PHOTO
Publication dans le magazine PHOTO
Publication dans le magazine PHOTO
Publication dans le magazine PHOTO
Publication dans le magazine PHOTO
Publication dans le magazine PHOTO

Qualité d'impression

Nous travaillons avec des laboratoires photographiques professionnels basés en France. La qualité est optimale. Selon vos préférences, vous avez le choix avec plusieurs types de papiers et supports dédiés à la photographie artistique haut de gamme.

Sécurité de paiement

Le paiement en ligne est 100% sécurisé par des applications professionnelles bancaires. Ce sont les standards de la sécurité bancaire qui ont fait leurs preuves sur tous les sites de commerce renommés. Ce site permet des transactions bancaires totalement sécurisés.

Colis et livraison

Les colis sont adaptés aux œuvres pour permettre une totale sécurité des envois. Nous expédions nos œuvres en France, en Europe et à l’international avec le service Colissimo. Tous les envois sont garantis sans accrocs ou repris et échangés.